Technologie DAB+

Appel à candidatures DAB+ : les experts du CSA organisent des réunions d’informations pour accompagner les candidats

Publié le

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a lancé, en juillet 2019, un nouvel appel à candidatures en DAB+, une technologie de diffusion numérique de la radio qui offre des bénéfices majeurs aux auditeurs. Afin d’accompagner les candidats et tous les acteurs intéressés et de préciser, si besoin, les conditions de dépôt des candidatures, le CSA a organisé plusieurs réunions publiques d’informations. C’était notamment le cas à Lille, vendredi 20 septembre.

Dans le cadre des appels à candidatures DAB+ publiés par le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), les équipes du CSA ont organisé sept réunions d’informations (Lille, Caen, Rennes, Clermont-Ferrand, Nancy, Montpellier, Dijon/Lyon) afin de répondre aux interrogations des candidats potentiels.

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel poursuit ainsi son accompagnement et apporte des précisions, si besoin, sur les dimensions administratives et techniques de ces appels qui visent à déployer le DAB+ sur l’ensemble du territoire.

>> Le DAB+, qu’est-ce que c’est ?

2019.01-DAB-affiche-web_reference

Appel à candidatures sur 15 zones

Conformément à sa feuille de route, le CSA a lancé, le 24 juillet 2019, un appel à candidatures en DAB+, sur 15 nouvelles zones parmi les plus peuplées de métropole, ainsi que dans 11 zones où des multiplex, déjà constitués, doivent être complétés. Pour le comité territorial audiovisuel (CTA) de Lille, sont concernées les zones de Calais-Boulogne-sur-Mer, Douai-Lens-Béthune-Arras, Dunkerque, Lille et Valenciennes.

La métropole Lilloise dispose déjà d’une offre riche de 38 radios en DAB+, bientôt complétée par 24 radios nationales. Le nouvel appel permettra de compléter cette offre et d’offrir à l’auditeur un choix encore plus diversifié de services de radios.

>> Franck Pelloux, fondateur de la radio dijonnaise, K6FM : « Le DAB+ va multiplier par 3 notre potentiel d’audience ».

Pour ce nouvel appel, une trentaine de professionnels de la radio, éditeurs, porteurs de nouveaux projets, opérateurs de multiplex, diffuseurs, se sont ainsi rendus, vendredi 20 septembre, au CTA de Lille pour assister à une réunion publique d’information sur la technologie DAB+ (Digital Audio Broadcasting en anglais) avec Nicolas Curien et Hervé Godechot, membres du collège du CSA, Philippe Bele, président du CTA de Lille, et les services du CSA et du CTA.

"L'année 2020 sera l'année des réalisations"

« Nous sommes venus à cette réunion pour poser nos questions aux représentants du CSA. Ici nous sommes entre collègues de la radio sur notre territoire, nous partageons nos réseaux, échangeons nos cartes », remarquait, à l’issue de la réunion, un éditeur. 

La présentation du CSA a été menée, vendredi 20 septembre 2019, par la direction des médias radio, représentée ce jour-là par le chef du département autorisations, le chargé de mission qui suit les questions transversales relatives au déploiement du DAB+ ainsi que les dossiers du CTA de Lille et l’ingénieure en charge des questions techniques dans le domaine du DAB+.

 « Le CSA a lancé massivement des appels à candidatures régionaux et locaux, plus un appel portant sur deux multiplex nationaux. L’année 2020 est importante, ce sera l’année des réalisations », précise Nicolas Curien, Conseiller du CSA.

Les émissions en DAB+ pourront démarrer au premier trimestre 2020 et seront progressivement étendues. L’année 2020 marquera également le démarrage de la couverture des zones métropolitaines de moindre densité, ainsi que la préparation du déploiement du DAB + en Outre-mer.

DAB+ à Lyon : Une nouvelle étape franchie pour le déploiement métropolitain

Feuille de route 2018-2020 du Conseil supérieur de l'audiovisuel pour le déploiement du DAB+

Un nouvel élan pour le DAB+ : 12 clefs pour comprendre les enjeux