Médiatiser le sport féminin

Les Françaises aiment le sport et les médias audiovisuels le leur rendent de plus en plus. En 2016, jusqu’à 20 % des rediffusions sportives était consacré au sport féminin, plus de 2 fois plus qu’en 2012. Chaque année, le CSA incite le paysage audiovisuel français à  travers une opération de médiatisation.

L’opération « Sport féminin toujours »

Cette opération de médiatisation met à l’honneur la pratique sportive des femmes et ancre le sport au féminin dans les usages. Les télévisions et radios, nationales et locales, adaptent leurs programmes et traitent du sport féminin sous divers formats (retransmissions, magazines, documentaires, interviews, reportages) autour de 4 grands axes :

  • le développement de la pratique féminine du sport
  • la présence des femmes dans les instances dirigeantes sportives
  • l’économie du sport féminin
  • la médiatisation du sport féminin.

Le ministère des Sports et le secrétariat d’Etat chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes sont partenaires de cette opération à laquelle collaborent le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) et le Comité Paralympique et Sportif Français (CPSF).

Les partenaires

logo PM_SEEFH_MS

 

 

 

logo CSA

 

 

 

 

 

Les soutiens 

CNOSF_LOGO_INSTIT_QUADRI_EXE
logo CPSF

 

 

 

 

Encore plus d’antenne pour le sport féminin !

Le sport féminin gagne en temps d’antenne, mais pas seulement le temps d’un week-end. L’opération de médiatisation mise en place depuis 4 ans, renouvelée en 2018 sous le nom de Sport féminin toujours, a lancé une dynamique et participe à un cercle vertueux :

  • la part consacrée au sport féminin à la télévision augmente : 7 % du volume horaire des retransmissions sportives à la télévision en 2012, puis 14 % en 2014 et de 16 à 20 % en 2016.
  • les téléspectateurs applaudissent : ils étaient 5,6 millions devant la finale de Judo « Femmes +78kg » lors des JO de Rio en 2016 ; 4,1 millions devant le France-Allemagne de la Coupe du monde de football féminin de en juin 2015 (source : Médiamétrie).
  • les compétitions sportives féminines sont de plus en plus rentables pour les chaînes de télévision.
  • l’exposition de la pratique sportive féminine aide à son développement : entre 2007 et 2015, le nombre de licences sportives féminines a progressé de 20 % (contre 10 % pour les hommes).

La Conférence permanente du sport féminin

Installée le 5 septembre 2017 par Laura Flessel, ministre des Sports, et Marlène Schiappa, secrétaire d’État auprès du Premier ministre chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes, la Conférence permanente du sport féminin a pour mission de faire progresser la pratique sportive féminine en France. Elle compte une trentaine d’experts du monde sportif, audiovisuel, économique et du secteur public. Leurs travaux contribuent au développement du sport féminin sous tous ces aspects : structuration de la pratique sportive en amateur et professionnelle, économie du sport féminin, médiatisation, accès des femmes aux responsabilités et à la gouvernance, etc.

Le CSA collabore notamment au groupe de travail de la Conférence dédié à la « Médiatisation du sport féminin ». L’opération Sport féminin toujours constitue l’une des actions menées dans ce cadre.

Le fonds de soutien à la production audiovisuelle

Le CSA participe également aux commissions du fonds de soutien à la production audiovisuelle du CNDS (Centre national pour le développement du sport).

Ce fonds permet de soutenir les fédérations sportives dans le financement de la production télévisuelle d’événements sportifs émergents.