Publication

Baromètre de la représentation de la société française - résultats de la vague 2020

Publié le

Depuis 2009, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) établit, chaque année, un "baromètre de la diversité de la société française". Un outil de mesure permettant une évaluation objective de la perception de la diversité de la société française à la télévision.

Le CSA est chargé, par la loi, de faire appliquer une juste représentation de la diversité de la société française dans les médias audiovisuels (télévision et radio) et sur tous leurs supports. Le CSA a inscrit la représentation de la diversité de la société française au cœur de son action en incitant chaque éditeur, tout en tenant compte de sa situation particulière, à favoriser concrètement l’expression de cette diversité à l’écran.

Découvrez l'action du CSA sur la représentation de la diversité.

Contexte et méthodologie

Les résultats du baromètre rappellent aux chaînes, à échéances régulières, la nécessité de mieux nourrir leurs antennes de personnes diverses ainsi que de programmes représentatifs de la diversité sociale et non de le faire seulement de manière événementielle. Au fil des années, afin de prévenir la diffusion de visions stéréotypées ou de propos sources d’amalgames sur les antennes, le CSA a fait évoluer son baromètre en y intégrant de nouveaux critères quantitatifs – tels que la situation de précarité ou, pour la première fois en 2018, celui du lieu de résidence – mais aussi qualitatifs, tel que le rôle positif, négatif ou neutre des personnes intervenant à l’antenne.

Qu'est-ce que le baromètre de la représentation de la société française ?

La méthode repose sur l’observation des programmes et l’indexation des personnes qui s’expriment à l’antenne. Elle est réalisée par personne et par émission. En conséquence, une personne est indexée une fois, et une fois seulement, dès lors qu’elle prend la parole. L’indexation de chaque critère est réalisée en tenant compte des catégories de sens commun supposées, c’est-à-dire, selon la perception qu’en aurait la plupart des téléspectateurs. Cette perception se constitue tout au long du programme, en fonction de nombreux éléments qui peuvent être visibles à l’écran, dits, écrits ou même induits.

Les sept critères actuellement indexés sont :

  • l’origine perçue (perçu comme « blanc », perçu comme « noir », perçu comme « arabe », perçu comme « asiatique », « autre »)
  • le sexe (« masculin », « féminin »)
  • la catégorie socioprofessionnelle (« CSP+ », « CSP–», « inactifs » et « activités marginales ou illégales »)
  • le handicap (« oui », « non »)
  • l’âge (« - de 20 ans », « 20 - 34 ans », « 35 – 49 ans », « 50 – 64 ans » et « 65 ans et + »)
  • la situation de précarité (« oui », « non »)
  • le lieu de résidence (« centre-ville », « quartiers périphériques de pavillon et de petits immeubles », « grands ensembles de banlieues populaires », « villages », « DOM-TOM »).

Téléchargez ci-dessous le baromètre de la représentation de la société française - Vague 2020


Ressources à télécharger