RECHERCHE PAR NOM DE COMMUNE


OU RECHERCHE PAR NOM DE RADIO

Le paysage radiophonique français est caractérisé par sa richesse et le nombre important de services différents.
L'offre radiophonique varie d'une ville à l'autre.
C'est pourquoi les auditeurs chez eux ou lors de déplacements sont souvent amenés à se poser cette question :
quelles radios est-il possible d'entendre là où je me trouve ?

Il suffit d'indiquer le nom du lieu d'écoute souhaité et « Ma Radio FM » indique la liste des programmes radios susceptibles d'être entendus dans la commune indiquée, leur fréquence d'émission ainsi que le nom du point d'où est diffusée l'émission
(ex France Inter sur 87.8 MHz depuis la Tour Eiffel).

Ma radio d’autoroute

La réception des services de radios autoroutiers sur la fréquence 107.7 MHz n’est pas intégrée à ce site. Pour connaître le service de radio d’autoroute diffusé le long de leur trajet, les auditeurs peuvent se référer à cette carte :

carte_csa

(Cliquez sur la carte pour ouvrir le PDF)
Ce nouveau moteur de recherche propose à titre informatif de présenter la liste des radios susceptibles d’être reçues dans chaque agglomération métropolitaine.

Les éléments ainsi communiqués relatifs aux couvertures des radios, calculés sur la base des autorisations délivrées, le sont à titre indicatif. Seules les données de l’autorisation font foi.

La qualité de cette réception potentielle est représentée par un symbole graphique représentant le niveau de qualité de réception (1 à 5)
Un niveau de 2 à 5 barres correspond à des services reçus, avec un niveau de signal plus ou moins fort, mais respectant les caractéristiques techniques minimales des normes.
Un niveau signalé à 1 barre (rouge) correspond aux services de radios qui peuvent être reçus du fait des débordements naturels de fréquences mais sans garantie de réception du service ni d’absence de brouillages.

Il est à noter qu’en France la planification de la radio en modulation de fréquences par voie hertzienne en mode analogique, dite FM, respecte les recommandations de l’instance internationale UIT (Union internationale des télécommunications), chargée de la coordination des réseaux de télécommunications à l’échelle mondiale.

Ainsi, pour qu’un service de radio en mode analogique puisse être déclaré comme reçu, il faut se trouver dans une des zones planifiées théoriquement pour cette réception, c’est-à-dire qui répondent aux caractéristiques techniques minimales requises par les normes mises en place au niveau de l’UIT.

Cependant, il est parfois possible de recevoir un service de radio FM en dehors de ces zones, en adaptant le système de réception sur le toit de l’habitation, ou par l’usage de récepteurs de bonne qualité... Par ailleurs, certains auditeurs peuvent recevoir certaines radios FM, avec une qualité moins bonne, qui se manifeste par un effet de « grésillements ». Cet effet se produit notamment hors des zones de réception théoriques de ces radios.

Enfin, les informations mises à disposition n’intègrent pas les perturbations dues aux défauts difficilement modélisables comme ceux liés à la présence d’émetteurs à proximité d’habitations qui peuvent rendre la réception difficile.

A noter que si une radio n’est pas présente sur tout le territoire français, cela peut tenir à un ou plusieurs facteurs :
- cette radio est une station locale ou régionale et n’a pas été conçue pour avoir une diffusion nationale ;
- cette radio, bien qu’à vocation nationale, ne s’est pas portée candidate, pour des raisons qui lui appartiennent, lors des derniers appels à candidatures lancés par le CSA dans les zones où elle est absente ;
- la radio s’est bien portée candidate mais n’a pas été autorisée lors des derniers appels à candidatures.

D’une façon générale, il faut savoir que le nombre de fréquences FM est limité, En outre, les occasions de délivrer de nouvelles autorisations sont rares dans la mesure où les fréquences existantes sont attribuées pour une durée de cinq ans renouvelable deux fois.
Par ailleurs, toutes les zones ne disposent pas du même nombre de fréquences, en raison de leurs particularités géographiques.


 

En savoir plus