Les résultats de la vague 2017 du baromètre de la diversité

Date de publication : jeudi 04 janvier 2018


Depuis 2009, le Conseil fait réaliser, chaque année, un baromètre destiné à évaluer la perception de la diversité de la société française à la télévision selon les critères du sexe, de l’origine, des catégories socioprofessionnelles, du handicap et de l’âge en prenant également en compte des critères qualitatifs (rôle positif, négatif ou neutre des personnes intervenant à l’écran).

Pour la première fois, la situation de précarité est indexée.

Principaux constats établis dans le cadre de l’étude :

  • une amélioration de la représentation des personnes vues comme « non-blanches » à la télévision ; 
  • des personnes perçues comme « non-blanches » plus représentées dans les fictions que dans les autres programmes (information, magazines et documentaires) ; 
  • une faible proportion de personnages perçus comme « non-blancs » dans des rôles de héros ; 
  • une surreprésentation des personnes vues comme « non-blanches » dans des rôles à connotation négative ; 
  • une surreprésentation des catégories socio-professionnelles supérieures ; 
  • les personnes en situation de précarité inexistantes à la télévision ; 
  • une part de personnes perçues comme « non-blanches » plus importante dans les activités marginales, illégales ou en situation de précarité ;  
  • une sous-représentation persistante des plus jeunes et des plus âgés ; 
  • un niveau toujours très faible de la représentation du handicap à l’antenne.