La représentation des femmes à la télévision et à la radio - Exercice 2017

Date de publication : mardi 06 mars 2018


Pour la troisième année consécutive, les chaînes de télévision et de radio ont remis au CSA, comme l’a demandé le législateur, des indicateurs quantitatifs et qualitatifs sur la représentation des femmes et des hommes dans leurs programmes. La présence des femmes s’avère en légère hausse sur les antennes en 2017, soutenue notamment par les chaînes généralistes du service public. Consultez le rapport ci-dessous.

Synthèse

Chiffres clés :

  • Une présence des femmes en légère hausse sur les antennes - télévision et radio confondues - par rapport à 2016 (40% soit +2 points)
  • Une sous-représentation des femmes à la télévision, aux heures de fortes audiences (29% sur la tranche 18h-20h contre 42% au global)
  • Une hausse du taux d’expertes (+5 points) par rapport à 2016, télévision et radio confondues (35% d’expertes vs. 65% d’experts)
  • Une part d’expertes beaucoup plus importante sur les chaînes généralistes du service public par rapport aux chaînes généralistes privées - TF1, Canal+, M6 - (41% vs. 27%)
  • Une hausse importante du taux d’expertes à la radio (+8 points) par rapport à 2016 (37% vs. 29%)
  • La catégorie « invité politique » est celle, télévision et radio confondues, qui compte le moins de femmes (27%)
  • Une baisse significative de ce taux a même été relevée par rapport à l’exercice 2016 (-5 points)

Actions du CSA en 2017 :

  • Quatre interventions auprès des chaînes : 1 lettre simple ; 1 mise en demeure ; deux sanctions
  • Le 31 octobre 2017, la publication d’une étude sur la représentation des femmes dans les publicités télévisées

Préconisations :

  • Inciter les éditeurs à définir des objectifs de progression pour améliorer la présence des    femmes sur leurs antennes et notamment des expertes
  • Renforcer la vigilance dans le choix des programmes déclarés au titre des programmes luttant contre les préjugés sexistes et les violences faites aux femmes, en privilégiant ceux qui ont pour objet principal d’y contribuer

Actions envisagées en 2018 :

  • Réaliser une étude relative à la représentation des femmes véhiculée dans les programmes les plus visionnés dans les médias régulés et non régulés par le Conseil supérieur de l’audiovisuel
  • Réaliser, dans le cadre du Réseau des instances de régulation méditerranéennes (RIRM), une étude sur le traitement de l’information relative à la violence fondée sur le genre
  • Réaliser une étude relative à l’image des femmes dans les vidéomusiques et engager un dialogue constructif avec le secteur musical.