Décision du CSA

Télévisions locales : le CSA retient trois projets

Publié le

A la suite des quatre appels aux candidatures en vue de l'a utorisation de chaînes de télévision d'expression locale diffusées en clair qu'il avait lancés en novembre 1998, le CSA a procédé les 2 et 3 juin à l'audition publique des six candidats ayant postulé (cf. La Lettre n°116 - p.21).

Après un examen approfondi de l'ensemble des dossiers et des réponses formulées par les candidats lors des auditions publiques, le Conseil, lors de sa séance plénière du 23 juin, a retenu les trois projets respectivement présentés par :

la Société Clermontoise de Télévision (SCT) sur l'agglomération de Clermont-Ferrand (département du Puy-de-Dôme) ;
la Sarl Télé Sud Vendée (TSV) sur la zone de Luçon (département de la Vendée) ;
et la Sarl Ouest Communication sur la zone des Sables-d'Olonne (département de la Vendée).

Ces projets répondent strictement aux conditions définies dans les appels, en raison de l'intérêt qu'ils présentent pour le public et enfin parce qu'ils proposent des perspectives financières réalistes.

L'appel concernant l'agglomération de Tours a, en revanche, été déclaré infructueux. En effet, le premier projet, présenté par la société Sa Centre Communication-Touraine Télévision, se proposait de constituer le premier maillon d'un nouveau réseau national et ne correspondait pas à l'objet de l'appel aux candidatures lancé sur cette zone. Le second projet, présenté par la société Sarl Ouest Communication, a pour sa part été rejeté parce que les moyens envisagés n'étaient pas de nature à répondre aux exigences fixées dans l'appel en matière de programmation.

Le CSA a entrepris la négociation de conventions avec les trois opérateurs retenus en vue de les autoriser à émettre.