FORMATION

Un après-midi pour sensibiliser les étudiants du CELSA aux problématiques de cohésion sociale

Publié le

Un après-midi pour sensibiliser les étudiants du CELSA aux problématiques de cohésion sociale

Ce jeudi 27 septembre, 45 étudiants du CELSA ont bénéficié d’une formation par les équipes du CSA sur les questions de cohésion sociale dans le paysage audiovisuel français. Ces travaux sur la diversité et la représentation des femmes sont menés respectivement par les conseillères Mémona Hintermann-Afféjee et Sylvie Pierre-Brossolette, avec l’appui de la direction des programmes du CSA.

Une approche de régulation fondée sur le dialogue

Les 45 étudiants du CELSA en master 1 Médias de l’École des hautes études en sciences de l’information et la communication devront, comme les années précédentes, écrire de courts articles pour une publication sur le site du CSA. Dans le cadre de cette collaboration, ils étaient ce jeudi reçus au siège du Conseil pour une présentation des actions du CSA en matière de cohésion sociale.

Retrouvez les articles des promotions étudiants du CELSA promotion 2017

Les équipes de la direction des programmes se sont relayées pour présenter tout au long de l’après-midi une partie de leurs missions et la méthodologie employée pour les réaliser. En dialogue avec des étudiants attentifs, ils ont donc échangé sur diverses thématiques. 

« 1 seule saisine ou 10 000, nous devons la traiter », répond Fabien Mignet, chargé de mission au département cohésion sociale aux questionnements d’un étudiant sur le pouvoir des citoyens sur leur paysage audiovisuel.

Les échanges ont ensuite continué sur la volonté du Conseil de mener ses actions dans le cadre d’une nouvelle régulation fondée sur le  dialogue et la concertation.« C’est pour ça que nous fonctionnons par exemple avec des chartes », ajoute Fabien Mignet.

Retrouvez les chartes du CSA :

La charte alimentaire

La charte de qualité pour l’usage de la Langue des Signes Française dans les programmes télévisés

Charte visant à favoriser la formation et l’insertion professionnelle des personnes handicapées dans le secteur de la communication audiovisuelle

Des actions diverses dans le champs de l’éducation aux médias

Outre les formations dispensées par les équipes du CSA, le Conseil mène diverses actions en faveur de l’éducation aux médias. Preuve en est par exemple la création en 2014 d’un Observatoire dédié à ces questions, l’Observatoire Éducation et médias, qui réunit des experts et constitue un lieu de réflexion sur le renforcement des liens entre éducation et médias.

Le Conseil propose également des informations utiles et outils concrets pour comprendre et décrypter les médias audiovisuels et leurs pratiques sur Les clés de l’audiovisuel

Chaque année le CSA ouvre également ses portes à des étudiants pour une conférence à l’occasion de la Semaine de la presse et des médias dans l’école.

A voir également : les dispositifs mis en place par le CSA en matière d’éducation aux médias

La diversité à l’antenne : une préoccupation constante du Conseil

« Notre mission est de faire en sorte que les écrans soient plus à l’image de la société française et que tout le monde puisse s’y reconnaître », explique Fadila Hamouni, chargée de mission au département cohésion sociale.

Depuis la délibération du 10 novembre 2009, tendant à favoriser la représentation de la diversité de la société française sur les chaînes nationales, les acteurs du monde audiovisuel ont intensifié leur engagement en faveur de la représentativité des contenus audiovisuels. C’est le cas notamment chaque 14 juillet avec la campagne de spots mise en place en 2013 sous l’impulsion de la conseillère Mémona Hintermann-Afféjee.

Le baromètre de la diversité est quant à lui un outil privilégié du Conseil pour juger de l’état de la représentativité à l’écran : « Avec ce baromètre, on cherche à savoir ce que voit le téléspectateur de son prisme », explique Fadila Hamouni.

Consultez le baromètre de la diversité 2017

De plus en plus d’actions en faveur des droits des femmes

Les élargissements juridiques de 2014 et 2017, en apportant de nouvelles compétences au CSA en matière de droits des femmes et au sujet des messages publicitaires, ont permis d’ouvrir de nouveaux champs d’action au Conseil dans ce domaine. « Nous étions déjà sensibles aux questions liées à la représentation des femmes à l’antenne mais les nouvelles règles de 2014 et 2017 nous permettent d’aller plus loin dans notre action », expose Manon Conan, chargée de mission au département Cohésion sociale.

Le Conseil agit donc avec la participation des chaînes qui lui transmettent annuellement leur auto-évaluation pour produire son rapport sur la représentation des femmes à la télévision et à la radio. Un comité d’orientation « Droits des femmes » a également été constitué en 2013 pour mener des réflexions sur le sujet. Plus récemment, en mars dernier, Sylvie Pierre-Brossolette a présenté la charte contre les stéréotypes sexuels, sexués et sexistes dans la publicité, qui a été signée au CSA.

Publications du CSA sur la représentation des femmes dans les médias audiovisuels :

Etude sur la présence des femmes dans les éditions d’information

Etude sur les stéréotypes féminins qui peuvent être véhiculés dans les séries de fiction, les émissions de divertissement et d’animation

Rapport sur la représentation des femmes à la télévision et à la radio

Signature de la charte contre les stéréotypes sexuels, sexués et sexistes dans la publicité