Pourquoi n'y a-t-il pas en France de radio diffusée sur la TNT ?

Vous vous interrogez sur l’absence de radios sur la TNT. Voici quelques éléments de réponse :

 

  • les normes utilisées pour la TNT et le cadre réglementaire permettent effectivement la diffusion de radios (en mode numérique) sur la TNT.

 

  • Pour autant, aucune radio n’est effectivement diffusée en TNT et le CSA n’a pas lancé d’appels aux candidatures pour que des radios soient diffusées sur la TNT :
  1. - la loi du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication, que le CSA met en œuvre, prévoit que le CSA attribue une part significative de la bande de fréquences 174-225 MHz à la diffusion en mode numérique par voie hertzienne terrestre des radios. Depuis le passage au tout numérique de la télévision, cette bande de fréquences n’est plus utilisée pour la diffusion de services de télévision en France. Le CSA privilégie donc la bande de fréquences 174-225 MHz pour la diffusion de radios en mode numérique par rapport à celle actuellement utilisée par la TNT et a lancé 3 appels aux candidatures qui ont porté sur les zones de Paris, Marseille, Nice, Lille, Lyon, Strasbourg, Rouen et Nantes. La diffusion est déjà effective à Paris, Marseille et Nice.

 

  1. - La bande de fréquences utilisée pour la diffusion de la télévision fait l’objet d’une réduction (transfert de la bande 700 MHz aux opérateurs de communications électroniques mobiles) et les opérations de réaménagement induites doivent s’achever en juin 2019. Cette réduction d’environ un tiers de la bande de fréquence contraint mécaniquement plus fortement le spectre dans un contexte de maintien du nombre de services télévisuels et de la qualité de la diffusion. Le CSA a donc choisi jusqu’à présent de maintenir l’attribution de ces bandes aux services de télévision, la radio bénéficiant principalement de deux autres bandes de fréquences, la bande 174-225 MHz précitée et la bande FM.

 

  1. - Ce choix du CSA de ne pas mettre des radios en TNT repose non seulement sur des considérations juridiques mais aussi économiques et techniques. Au regard des autres pays européens, le paysage télévisuel français jusqu’en 2005 était plus restreint alors que le paysage radiophonique français était en moyenne plus développé. Le paysage radiophonique français est constitué de radios à vocation nationale et de radios locales. La TNT ne pourrait répondre que partiellement aux besoins de certaines radios (les radios à vocation nationale) mais ne peut répondre aux besoins des radios locales. Par ailleurs, les choix techniques de la TNT actuellement en vigueur ne permettent pas une bonne réception en mobilité or la réception de la radio en mobilité est un prérequis pour la radio : la réception en mobilité correspond à environ 30 % du volume de l’écoute de la radio d’après Médiamétrie. Des radios sont diffusées par satellite ou sont incluses dans les offres dites triple play (accès à internet, téléphonie fixe et télévision) des fournisseurs d’accès à internet. Pour autant, l’écoute de la radio grâce à ces modes de diffusion demeure un usage marginal. Enfin, aucune radio ne s’est manifestée auprès du CSA pour être diffusée sur la TNT.

Cette réponse vous a-t-elle aidé ? /

QUESTIONS ASSOCIÉES