Pourquoi certaines radios ne sont-elles pas diffusées partout en France ?

Il existe en France, d'une part, des radios publiques et, d'autre part, plusieurs catégories de radios privées, certaines à vocation locale ou régionale, d'autres à vocation nationale. La question de leur diffusion sur l'ensemble du territoire ne se pose donc que pour les secondes.
 
Les radios sont diffusées à partir d'émetteurs installés dans des zones de territoire. La société Radio France, société publique, dispose d'un droit de priorité pour l'obtention de fréquences sur l'ensemble des zones du territoire. Elle répartit ces fréquences à son gré entre ses différentes stations (France Inter, France Info, Le Mouv', France Musique, France Culture, etc.). Les radios privées, quant à elles, doivent, pour être présentes dans une zone, obtenir du CSA une autorisation de diffusion.
 
Pour obtenir une autorisation de diffusion, la radio doit se porter candidate au moment où sont lancés, par le CSA, des appels à candidatures. Ceux-ci sont décidés lorsque des fréquences sont vacantes ou que de nouvelles fréquences sont identifiées sur une ou plusieurs zones. Les radios peuvent alors, si elles désirent émettre dans la ou les zone(s) concernée(s), présenter un dossier au CSA qui va l'examiner selon différents critères, parmi lesquels :
 - la garantie du caractère pluraliste de l'expression des courants de pensée et d'opinion, l'honnêteté de l'information et son indépendance à l'égard des intérêts économiques des actionnaires,
 - l'expérience acquise par le candidat dans des activités de communication,
 - le financement et les perspectives d'exploitation de la radio,
 - l'intérêt du projet pour le public, au regard du pluralisme des courants d'expression socio-culturels,
 - la contribution de la radio à la production de programmes réalisés localement,
 - la diversité des opérateurs et la nécessité d'éviter les abus de position dominante ainsi que les pratiques entravant le libre exercice de la concurrence.
 Une fois les radios sélectionnées, il leur faudra signer une convention avec le CSA pour obtenir une autorisation de diffusion. 

Si une radio n'est pas présente sur tout le territoire français, cela peut donc tenir à un ou plusieurs facteurs :
 - cette radio est une station locale ou régionale et n'a pas été conçue pour avoir une diffusion nationale ;
 - cette radio, bien qu'à vocation nationale, ne s'est pas portée candidate, pour des raisons qui lui appartiennent, lors des derniers appels à candidatures lancés par le CSA dans les zones où elle est absente ;
 - la radio s'est bien portée candidate mais n'a pas été sélectionnée lors des derniers appels à candidatures au vu de l'un ou de plusieurs des critères énoncés ci-dessus.
  
D'une façon générale, il faut savoir que le nombre de fréquences FM est limité, ce qui ne permet pas au CSA de donner pleinement satisfaction aux demandes de chacun des opérateurs. En outre, les occasions de délivrer de nouvelles autorisations sont rares dans la mesure où les fréquences existantes sont attribuées pour une durée de cinq ans renouvelable deux fois.
Par ailleurs, toutes les zones ne disposent pas du même nombre de fréquences, en raison de leurs particularités géographiques notamment : dans les zones frontalières, par exemple, le CSA doit veiller à ce qu'aucune fréquence accordée ne puisse brouiller les fréquences utilisées par le pays voisin. Dans une région de montagne, les fréquences sont de moindre portée que dans les zones de plaine, en raison du relief qui gêne la propagation des ondes.

Cette réponse vous a-t-elle aidé ? /

QUESTIONS ASSOCIÉES