Publicité des produits financiers les plus risqués : le CSA et l’AMF rappellent aux professionnels des médias les règles en la matière.

Publié le

Communication_CSA-AMF_72dpi
La lutte de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) contre les produits toxiques, tels que les options binaires et CFD* à fort effet de levier à destination du grand public, a connu une avancée majeure grâce à la loi Sapin 2 qui prévoit un dispositif d’interdiction de la publicité. Le CSA et l’AMF ont tenu à rappeler aux acteurs de la télévision et de la radio le cadre applicable, notamment en matière de parrainage sportif. 

 

Le CSA et l’AMF publient une communication conjointe à l’attention des éditeurs de services de communication audiovisuelle concernant l’interdiction de diffusion, par les prestataires de services d’investissement, de publicités en faveur de certains contrats très risqués et l’interdiction du parrainage ayant pour objet ou pour effet la publicité pour ces contrats.

Les deux autorités demandent aux chaînes de télévision d’être particulièrement vigilantes à ne pas favoriser la visualisation de marques de prestataires de services d’investissement, susceptibles d’être assimilées à une publicité indirecte en faveur de ces contrats, à l’occasion des retransmissions de compétitions sportives, notamment de football. 

*CFD : Les CFD (« contrats pour la différence ») sont des produits financiers qui permettent de parier sur les variations à la hausse ou à la baisse d’un « actif sous-jacent » sans jamais le détenir.