Le bilan 2011 de Radio France

Publié le

Le Conseil a reçu, le 16 octobre 2012, les dirigeants de Radio France, dans le cadre de l’examen du bilan 2011 de la société. Le taux d’audience du groupe est en légère progression.

Radio France a continué de mettre en œuvre en 2011-2012 un certain nombre d’engagements qu’elle a souscrits dans le cadre du contrat d’objectifs et de moyens (COM) signé avec l’État pour la période 2010-2014, en poursuivant notamment l’extension des réseaux de France Info, de France Bleu et du Mouv’, en apportant une plus grande visibilité aux orchestres de la société sur France Musique, et en favorisant le développement des nouvelles technologies avec la poursuite du plan de rénovation des sites internet de la société, le déploiement de lecteurs audio et vidéo, la refonte de nouvelles applications mobiles et la multiplication d’offres interactives.
De nouvelles orientations ont été mises en œuvre dans les grilles de programmes des stations, avec en particulier un renforcement des rendez-vous à caractère politique dans la perspective de l’élection présidentielle de 2012, l’introduction d’émissions consacrées à l’actualité internationale et ouvertes à d’autres cultures sur France Inter et France Culture, une place plus importante accordée aux femmes sur France Inter et France Bleu, et un renforcement de la diffusion musicale dans les programmes de France Musique et du Mouv’.

Quelques déséquilibres constatés

Radio France a globalement répondu aux dispositions de son cahier des missions et des charges au cours de cet exercice.
Le Conseil a observé que la société avait rempli les missions qui lui sont dévolues en matière de défense et d’illustration du patrimoine culturel et linguistique, de création musicale et dramatique, d’obligations de service public, et qu’elle avait renforcé son action en vue de promouvoir une plus grande diversité de la communauté nationale dans ses programmes.
Quelques déséquilibres ont toutefois été constatés au regard du pluralisme politique hors et durant la période électorale des cantonales des 20 et 27 mars 2011 sur France Inter et France Culture, ainsi qu’au cours de la période préélectorale de l’élection présidentielle, du 20 mars au 8 avril 2012, sur France Info, France Culture et France Musique. De même, n’ont pas été respectées les dispositions de l’article 5 relatif au respect de la personne humaine et de la protection des enfants et des adolescents dans plusieurs émissions diffusées sur France Inter et France Culture, ainsi que celles qui concernent l’exposition de la chanson française et des nouveaux talents, notamment sur le Mouv’. Des manquements à la réglementation applicable à la société en matière de publicité ont également été relevés au cours de l’année 2012.
Le groupe Radio France a recueilli en 2011 une audience cumulée moyenne en progression de 0,6 point par rapport à l’exercice précédent (26 % contre 25,4 % en 2010), principalement en raison des gains enregistrés par France Info (9 % contre 8,4 %) et par France Inter (10,5 % contre 10,2 % en 2010 ; 11 % au premier semestre 2012). Les audiences respectives de France Bleu (7,1 % pour 7,2 % en 2010), de France Culture (1,7 % contre 1,6 %) et de France Musique (1,3 % comme en 2010) sont restées, quant à elles, stables.

Consultez la version complète du bilan 2011 de Radio France