L’heure, c’est l’heure…

Publié le

Les programmes de soirée de France 2 ont commencé, ces derniers mois, avec un retard régulier sur l’horaire annoncé. Une situation à laquelle la chaîne doit remédier.

Le Conseil a reçu de nombreuses protestations de téléspectateurs au sujet du décalage croissant entre l’horaire de diffusion des premières parties de soirée annoncé par les chaînes de France Télévisions et leur horaire effectif de diffusion. Ce décalage est particulièrement gênant pour ceux qui programment l’enregistrement d’une émission.

De fait, l'article 19 du cahier des charges de France Télévisions prévoit que « les programmes de soirée débutent vers 20 h 35 sur toutes les chaînes de France Télévisions afin que tous les Français puissent avoir accès à une véritable deuxième partie de soirée, entre 22 heures et 22 h 30 […]».

Cinq minutes de retard

D'après les relevés effectués par le Conseil, France 2 a modifié sensiblement ses horaires depuis le mois de septembre 2011. En effet, la première partie de soirée commence avec en moyenne cinq minutes de retard par rapport à l’horaire annoncé, alors qu’en septembre 2010, les programmes n’affichaient que deux minutes de décalage. En une année, la durée du journal télévisé de France 2 a augmenté de 4 minutes, ce qui a entraîné le glissement du début des programmes de première partie de soirée. Et les deuxièmes parties de soirée ont commencé en moyenne à 22 h 43.

À l’occasion de l’audition au CSA de M. Rémy Pflimlin, président de France Télévisions, le 17 juillet 2012 au sujet du bilan 2011 de la société, le Conseil a abordé la question de ces décalages horaires et demandé s’il y avait des mesures envisagées pour fournir aux téléspectateurs une information fiable sur les horaires de première partie de soirée.

Le président de France Télévisions a précisé que l’allongement des journaux télévisés était essentiellement dû à une actualité particulièrement dense ces derniers mois. Il a annoncé que les journaux télévisés de France 2 devraient conserver cette durée plus longue, compte tenu du succès qu’ils rencontrent auprès des téléspectateurs, très demandeurs d’une information enrichie. En conséquence, il demandera au Gouvernement une modification de l’article 19 du cahier des charges de France Télévisions afin de supprimer cette contrainte horaire.

Le Conseil veillera à ce que les horaires annoncés à l’avance par les chaînes de France Télévisions soient respectés.