Publication

La représentation des femmes à la télévision et à la radio - Exercice 2018

Publié le

Pour la quatrième année consécutive, les chaînes de télévision et de radio ont remis au Conseil, comme l’a demandé le législateur, des indicateurs quantitatifs et qualitatifs sur la représentation des femmes et des hommes dans leurs programmes.

Synthèse

Chiffres clés :

  • Une présence de femmes en légère baisse sur les antennes - télévision et radio confondues - par rapport à 2017 (39 % soit -1 point), ce qui représente une contreperformance préoccupante et provient de la moyenne des radios (37 % soit -1 point). En revanche, les télévisions sont stables (42 %) 
  • La sous-représentation des femmes aux heures de fortes audiences, à la télévision, perdure : 29 % sur la tranche 21h-23h (-4 points par rapport à 2016) contre 42 % au global 
  • Les deux catégories dans lesquelles les proportions de femmes sont les plus élevées - présentatrices (47 %) et journalistes (38 %) - connaissent, pour la première fois depuis 2016, des baisses (respectivement -1 et -2 points) 
  • Le taux d’expertes, télévision et radio confondues, continue de progresser (37 % d’expertes, soit +2 points par rapport à 2017 et +7 points par rapport à 2016) 
  • La proportion d’invitées politiques, télévision et radio confondues, est toujours aussi faible (27 % soit -5 points par rapport à 2016) alors même que les femmes n’ont jamais été aussi bien représentées à l’Assemblée Nationale (39 %)

Fondements juridiques de l’action du Conseil en matière de droits des femmes :

  • 2014, un tournant dans son action avec la loi n° 2014-873 du 4 août sur l’égalité réelle entre les femmes et les hommes 
  • 2017, un cadre juridique élargi lui confiant de nouvelles compétences relatives à l’image des femmes dans les publicités télévisées 
  • 2018, vers une extension du périmètre de régulation avec l’adoption de la directive sur les services de médias audiovisuels (SMA)

Préconisations :

  • Inciter les éditeurs à définir des objectifs de progression pour améliorer la présence des femmes sur leurs antennes et notamment des expertes et des invitées politiques, en portant une attention particulière aux heures de fortes audiences 
  • Renforcer la vigilance dans le choix des programmes déclarés au titre des programmes luttant contre les préjugés sexistes et les violences faites aux femmes, en prêtant une attention particulière à la diversité des genres et des formes de ces derniers

Actions prévues en 2019 :

  • Organiser la première réunion de suivi annuelle de la charte d’engagements pour la lutte contre les stéréotypes sexuels, sexistes et sexués dans la publicité 
  • Publier une étude sur le traitement de l’information relative à la violence fondée sur le genre dans le cadre du Réseau des Instances de Régulation Méditerranéennes (RIRM)

Ressources à télécharger