Publication

L'équipement audiovisuel des foyers des 1er et 2ème trimestres 2017 pour la télévision

Publié le

La présente publication synthétise les données relatives à l’équipement audiovisuel des foyers métropolitains et à leurs modes de réception de la télévision, aux premier et deuxième trimestres 2017. Les principales tendances observées sont les suivantes :

  • La stabilité du taux de pénétration du téléviseur, voisine de 94 % depuis le premier trimestre 2016, se confirme en 2017.
  • Si le téléviseur demeure l’écran le plus répandu, les foyers possèdent en moyenne entre cinq et six écrans, ce qui révèle une diversité croissante des supports permettant d’accéder à des contenus audiovisuels.
  • L’équipement n’est pas homogène : les foyers d’une seule personne, les jeunes, les CSP+ , ainsi que les citadins ont tendance à moins s’équiper en téléviseurs.
  • Au deuxième trimestre 2017, près des deux tiers des foyers disposent d’un ou plusieurs téléviseurs connectables à internet, dont la très grande majorité est effectivement connectée, le décodeur des FAI étant le mode de connexion le plus répandu : ainsi, huit téléviseurs connectés sur dix le sont par une box.
  • Le taux de réception hertzienne terrestre et celui de distribution filaire (ADSL, câble et fibre optique) poursuivent leur mouvement de convergence : la proportion de foyers recevant la télévision par voie hertzienne terrestre continue de s’abaisser (- 2,6 % en 6 mois pour atteindre 56,3 % de foyers au deuxième trimestre 2017), alors que la proportion de ceux qui la reçoivent par internet continue d’augmenter (+ 2,8 % pour atteindre 54,4 % de foyers).
  • Au deuxième trimestre 2017, un tiers des foyers métropolitains dispose de plusieurs modes de réception, la combinaison associant TNT et réseaux filaires des FAI étant la plus fréquente.
  • Encore un quart des foyers reçoit exclusivement la télévision via l’antenne râteau.

Après le passage à la haute définition, le 5 avril 2016, une nouvelle transformation technique s’opérera progressivement sur la plateforme TNT, au cours des deux prochaines années. Les fréquences de la bande 700 MHz, utilisées jusqu’ici pour la diffusion hertzienne terrestre de la télévision, seront transférées aux opérateurs de réseaux mobiles à compter du 3 octobre 2017 et jusqu’en juin 2019, en treize phases successives, à la cadence d’une phase toutes les six semaines environ. En temps voulu, les foyers concernés devront procéder à une recherche de chaînes sur leur téléviseurs afin de continuer à recevoir la TNT de manière satisfaisante. À travers un suivi régulier et régionalisé de la réception de la télévision, l’Observatoire constituera une précieuse source d’informations pour s’assurer, trimestre après trimestre, du bon déroulement de ce chantier d’envergure.