Publication

Les chiffres clés de la production cinématographique en 2017

Publié le

Les éléments d’analyse du présent document reposent sur les déclarations de leurs engagements par les éditeurs de services soumis aux obligations de contribution au développement de la production d’oeuvres cinématographiques. Ces déclarations sont faites auprès du Conseil supérieur de l’audiovisuel, qui les contrôle. 

En 2017, l’ensemble des services de télévision assujettis a déclaré 371,3 M€ de dépenses consacrées à la production d’œuvres cinématographiques européennes. Ces investissements ont connu une diminution de 9,5 % par rapport à l’exercice précédent.

Dans cette enveloppe, 313,7 M€ ont été investis dans la production d’œuvres cinématographiques d’expression originale française. Ce montant est également en baisse par rapport à 2016 (-8,5 %).

Les montants déclarés par les services de cinéma (Canal +, Ciné +, OCS et AB Cinéma) au titre des dépenses consacrées aux œuvres européennes représentent près de 62 % des investissements de l’ensemble des services, et 57,5 % de ces investissements au titre des œuvres d’expression originale française.

Les investissements déclarés par les services « autres que de cinéma » représentent donc 38,2 % des investissements de l’ensemble des services dans les œuvres européennes, et 42,5 % au titre des œuvres d’expression originale française.
Plus de 79 % des 371,3 M€ d’investissements totaux dans la production d’œuvres cinématographiques européennes ont été déclarés au titre de dépenses de préfinancement (préachats de droits télévisuels ou de parts de coproduction), soit un montant de 294,7 M€ (contre 325,7 M€ en 2016, soit une baisse de 9,5 %). Pour les œuvres d’expression originale française, le montant déclaré en préfinancement s’élève à 279 M€, soit 89 % des 313,7 M€ d’investissement totaux ci-dessus mentionnés, en baisse de plus de 8 % par rapport à 2016.