Décision du CSA

Propos diffusés dans l’émission "Tout le monde joue au docteur" relatifs à la sexualité : réponse aux plaignants

Publié le

Assemblée plénière du

Le CSA a été saisi à la suite de la diffusion d’une séquence de l’émission Tout le monde joue au docteur, diffusée sur France 2 le 22 janvier 2019, durant laquelle la question de savoir si les « hommes ont plus besoin de faire l’amour que les femmes » a été posée aux invités. Les plaignants estimaient que les propos de M. Michel Cymes, animateur de l’émission, sont faux et de « de nature à renforcer la culture du viol ainsi que l'injonction à céder aux demandes sexuelles de leurs partenaires masculins qui pèse sur les femmes ».

L’article 35 du cahier des charges de France Télévisions dispose que « la société fait preuve de rigueur dans la présentation et le traitement de l’information ». Par ailleurs, en vertu de l’article 43-11 de la loi n°86-1067 du 30 septembre 1986, les sociétés nationales de programme, au nombre desquelles figure France Télévisions, « mettent en œuvre des actions en faveur de la cohésion sociale, de la diversité culturelle, de la lutte contre les discriminations et des droits des femmes. Elles s’attachent notamment à promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes et à lutter contre les préjugés sexistes, les violences faites aux femmes et les violences commises au sein du couple ».

Le CSA, après avoir examiné la séquence, a décidé d’attirer l’attention des responsables de la chaîne sur le fait que ces propos peuvent conduire à véhiculer des préjugés sexistes ou des idées reçues.

Il a répondu en ce sens aux plaignants.