Décision du CSA

Émission "Réseau d’enquêtes : vaccin, un trésor contesté" du 9 avril 2019 : réponse aux plaignants

Publié le

Assemblée plénière du

Le CSA a été saisi à la suite de la diffusion sur France 3 le 9 avril 2019 de l’émission Réseau d’enquêtes : vaccin, un trésor contesté.

L’article 35 du cahier des charges de France Télévisions dispose que l’éditeur : «  assure l’honnêteté, la transparence, l’indépendance et le pluralisme de l’information ainsi que l’expression pluraliste des courants de pensée et d’opinion » et que les « questions prêtant à controverse doivent être présentées de façon honnête et l’expression des différents points de vue doit être assurée ».

Le CSA a relevé que l’émission, appréhendée dans sa globalité, avait exposé une pluralité des points de vue relatifs à la vaccination.

Toutefois, il a constaté que le reportage n’avait pas proposé de thèse contradictoire à celle exposée relative à la vaccination contre le papillomavirus de la population française, en dépit du caractère particulièrement polémique du sujet.

Il a donc demandé aux responsables de la chaîne de veiller à l’expression des différents points de vue lorsqu’est abordée une question prêtant à controverse, d’autant plus s’agissant de sujets particulièrement sensibles, à l’instar de ceux relatifs à la santé publique.