Les téléviseurs connectés : quelle régulation ?

Un téléviseur connecté permet une connexion à internet directe (par Wifi ou par un port Ethernet) ou indirecte, par l’intermédiaire d’un boîtier connecté à internet (consoles de jeux…).

Les conséquences pour le secteur audiovisuel 

Pour le secteur audiovisuel, l’apparition des téléviseurs connectés apporte deux effets principaux : l’interactivité et l’élargissement de l’offre de programmes.

  • L’interactivité modifie en profondeur les habitudes des téléspectateurs : répondre en direct à un sondage, acheter un produit vu dans un programme, recommander un programme aux membres de son réseau social, accéder à des informations complémentaires... 
  • L’élargissement de l’offre de programmes (« l’hyperchoix ») est susceptible de modifier les équilibres entre consommation linéaire et à la demande des programmes.

Les conséquences sur le rôle et les missions du CSA ? 

La généralisation des téléviseurs connectés soulève des questions pour les pouvoirs publics et pour le régulateur :

  • comment assurer une concurrence loyale entre services sur internet et services de télévision ou radio alors que les règles en matière de déontologie, protection du jeune public et du consommateur qui s’appliquent aux contenus diffèrent selon le média qui les porte ?
  • comment assurer une concurrence loyale entre service nationaux et services établis à l’étranger, notamment en matière fiscale ?
  • dans le cadre de services interactifs, comment protéger la vie privée du téléspectateur et le consommateur ?

Un colloque, puis une commission, ont permis d’établir des pistes de travail et de réflexion :

  • la télévision connectée doit être au service du consommateur
  • la compétition doit rester loyale et profiter au consommateur comme à la création
  • le consommateur est au cœur de la télévision connectée, mais sa sécurité doit être préservée.