Sport et audiovisuel

Médiatiser le sport féminin

logo de l'opération Sport féminin toujours

Les Françaises aiment le sport et les médias audiovisuels aiment de plus en plus le sport féminin. En 2016, jusqu’à 20 % des rediffusions sportives lui était consacré, près de 3 fois plus qu’en 2012. Le CSA incite le paysage audiovisuel français à améliorer ce score à travers l’opération Sport féminin toujours.  

L’opération « Sport féminin toujours »

Une fois par an, télévisions et radios - nationales et locales - donnent un coup de projecteur au sport féminin lors d’un week-end. A l’initiative du CSA et de ses partenaires, dans le cadre de la Conférence permanente du sport féminin depuis 2018, elles adaptent leurs programmes et traitent du sport féminin sous divers formats :

  • retransmissions de compétitions sportives féminines
  • diffusion d’images aux informations
  • diffusion de documentaires et reportages autour du sport féminin 
  • invitation de sportifs et sportives, de spécialistes pour débattre du sport féminin. 

En 2016, 23 chaînes de télévision et une cinquantaine de radios se sont mobilisées. En 2017, elles étaient respectivement une trentaine et une cinquantaine à participer à l’opération (alors appelée les 4 Saisons du Sport féminin). Horaires de grande écoute, émissions bénéficiant d’une certaine notoriété et destinées au grand public comme aux amateurs de sport : cette médiatisation s’est opérée au travers d’un large panel de programmes et ciblait un public varié.

Encore plus d’antenne pour le sport féminin !

Le sport féminin gagne en temps d’antenne, mais pas seulement le temps d’un week-end. L’opération de médiatisation mise en place depuis 4 ans, renouvelée en 2018 sous le nom de Sport Féminin Toujours, a lancé une dynamique et participe à un cercle vertueux, également en dehors des médias audiovisuels :

  • la part consacrée au sport féminin augmente : 7 % du volume horaire des retransmissions sportives à la télévision en 2012, puis 14 % en 2014 et de 16 à 20 % en 2016
  • les téléspectateurs applaudissent : ils étaient 5,6 millions devant la finale de Judo « Femmes +78kg » lors des JO de Rio en 2016 ; 4,1 millions devant le France-Allemagne de la Coupe du monde de football féminin de en juin 2015 
  • les compétitions sportives féminines sont devenues rentables pour les chaînes de télévision
  • la pratique sportive féminine se développe en corrélation avec sa médiatisation : entre 2007 et 2015, le nombre de licences sportives féminines a progressé de 20 % (contre 10 % pour les hommes).

La Conférence permanente du sport féminin

Créée le 10 mai 2017, la Conférence permanente du sport féminin a pour mission de faire progresser la pratique sportive féminine en France. Elle compte une trentaine d’experts du monde sportif, audiovisuel, économique et du secteur public. Leurs travaux contribuent au développement du sport féminin sous tous ces aspects : structuration de la pratique sportive en amateur et professionnelle, économie du sport féminin, médiatisation, accès des femmes aux responsabilités et à la gouvernance, etc.

Le CSA collabore notamment au groupe de travail de la Conférence dédié à la « Médiatisation du sport féminin ». L’opération Sport Féminin Toujours constitue l’une des actions menées dans ce cadre.

Les partenaires

logo PM_SEEFH_MS

 

 

 

logo CSA

 

 

 

 

 

Les soutiens 

CNOSF_LOGO_INSTIT_QUADRI_EXE
logo CPSF