Six semaines pour sensibiliser à la signalétique jeunesse

Date de publication : mercredi 29 novembre 2017


affiche de la campagne Face aux écrans soyons vigilants

Depuis le 20 novembre 2017, télévisions et radios se mobilisent comme chaque année pour alerter sur le danger à laisser un enfant voir des contenus inadaptés à son âge. Elles diffuseront durant les 6 prochaines semaines deux films et un spot radio rappelant le rôle de la signalétique apposée aux programmes. 

« FACE AUX ÉCRANS, SOYONS VIGILANTS »

Pour le CSA, les télévisions et les SMAD (services de télévision de rattrapage et de vidéos à la demande), le 20 novembre - date anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant - est chaque année le point de départ d’une campagne de sensibilisation à la signalétique jeunesse. Coordonnée par la conseillère Carole Bienaimé-Besse et le groupe de travail du CSA « Protection de la jeunesse », celle-ci durera 6 semaines, jusqu’à la fin de l’année 2017. Des semaines pendant lesquelles seront diffusés deux films d’alerte sur les images choquantes pour les mineurs. De nombreuses radios se mobilisent également, sur la base du volontariat, en diffusant un message sur leurs antennes, en écho de la campagne télévisuelle.

Le slogan de ces spots : « Face aux écrans, soyons vigilants » rappelle que tous les programmes ne sont pas adaptés au jeune public. « Les images violentes, on doit les éviter, sinon il faut en parler » et « Les images choquantes, on doit les éviter, sinon il faut en parler » complètent le message et invitent au dialogue avec les plus jeunes sur les images choquantes qu’ils auraient pu voir.

 

 

 

LES PICTOGRAMMES : À CHAQUE ÂGE SON PROGRAMME

Cette campagne s’appuie sur l’outil mis en place il y a 15 ans par le CSA : les pictogrammes -10, -12, -16, -18. Cette signalétique vous indique ce que peut regarder ou non un enfant en fonction de son âge et de critères tels que la violence physique ou psychologique, ou encore l’évocation de la sexualité. Sauf exception, les programmes signalés -12 ans ne peuvent être diffusés qu’après 22h. Ceux déconseillés aux -16 ans ne peuvent l’être qu’après 22h30. Les programmes déconseillés aux - 18 ans sont diffusables sur des chaînes spécifiques et sous conditions.

L’apposition de ces pictogrammes correspond à un travail quotidien des chaînes et du CSA. Les premières sont tenues de mettre en place une commission de visionnage qui détermine la signalétique attribuée à chaque programme diffusé. S’il considère que les règles de protection du jeune public n’ont pas été respectées, le CSA intervient pour demander la modification de la signalétique. Ainsi, depuis le début de l’année 2017, un film, deux téléfilms, deux magazines et un documentaire ont fait l’objet d’une intervention du CSA auprès des chaînes concernées, à qui il a demandé de modifier la signalétique en cas de rediffusion.

Un forum pour répondre à vos questions

capture d'écran  du forum protection jeune ppublic

 

 

 

 

 

 

 

Depuis 2012, un forum a été mis en place sur le site Protection du jeune public. Ouvert pendant la période de diffusion des spots télévisés et radio, il vous offre deux espaces distincts :

  • l’un pour les parents,
  • l’autre pour les jeunes.

Ce site met à votre disposition des conseils pour devenir un téléspectateur actif et vigilant par rapport à ce que regarde un enfant. Vous y trouverez l’explication des différents pictogrammes, des conseils sur le temps que peut passer un enfant devant un écran ou encore le type de programmes destinés à la jeunesse. N’hésitez pas à le consulter et à l’utiliser !

SUR LE MÊME SUJET :

Le site Protection du jeune public

La rubrique consacrée à la signalétique jeunesse