Propos insultants dans l’émission "L’Équipe type" : réponse au plaignant

Date de publication : lundi 11 septembre 2017
Assemblée plénière du 12 juillet 2017

Le CSA a été saisi par un footballeur professionnel à la suite de la diffusion, le 14 avril 2017 sur la chaîne L'Équipe, d'une séquence de l’émission L'Équipe type au cours de laquelle des propos virulents et insultants à connotation homophobe et sexiste auraient été tenus à son encontre.

L'article 2-2-1 de la convention conclue entre le Conseil et la chaîne prévoit que « l'éditeur est responsable du contenu des émissions qu'il diffuse. Il conserve en toutes circonstances la maîtrise de son antenne ». Par ailleurs, en vertu des articles 2-3-2 et 2-3-4 de cette même convention, « l'éditeur veille dans son programme (...) à lutter contre les discriminations » et « il respecte les droits de la personne relatifs à sa vie privée, son honneur et sa réputation tels qu’ils sont définis par la loi et la jurisprudence ». 

Le Conseil a constaté que des propos virulents, voire insultants envers le plaignant, avaient en effet été tenus au cours de l’émission, et que ces propos stigmatisaient les personnes homosexuelles. Durant la brève séquence au cours de laquelle l'intervenant a pu tenir ces propos, celui-ci a été interrompu à deux reprises par l'un des chroniqueurs qui s’est insurgé contre les termes employés à l’égard du plaignant. 

Enfin, le Conseil a pris en compte l'appel lancé par le présentateur de l’émission, directement après la tenue de ces propos, tendant à adopter un langage plus approprié et ce, quelle que soit la tonalité du programme. 

Dans ces conditions, et s'il comprend le mécontentement du plaignant, le CSA a considéré que des réactions avaient été formulées et que la maîtrise de l’antenne par la chaîne avait assurée. 

En savoir plus