La cohabitation de la TNT avec les réseaux mobiles de 4e génération

Protection du pilotage des réémetteurs TNT pilotés en UHF

Les retours d’expérience de Saint-Étienne et des premiers déploiements LTE 800 MHz des opérateurs de téléphonie mobile ont montré que tous les pilotes et les déploiements commerciaux n’ont provoqué à la date du mois de février 2014 aucun brouillage de réémetteurs TNT pilotés en UHF [1]. Cependant afin de prévenir tout éventuel brouillage, les opérateurs de téléphonie mobile ont accepté, sous l’impulsion du CSA, de l’ANFR et de l’ARCEP et en accord avec les opérateurs TNT et leur diffuseurs, de réaliser systématiquement un test lors de la mise en service d’une station LTE 800 MHz, pour tout réémetteur TNT piloté en UHF et situé à une distance inférieure ou égale à 500 mètres de la station LTE 800 MHz.

En un point de la zone de service du réémetteur TNT piloté UHF, si pour seulement un des multiplex diffusés par ce réémetteur, une dégradation [2] du service de communication audiovisuelle est observée, une action curative de remédiation est alors mise en œuvre sur la réception du réémetteur TNT piloté en UHF.

 

[1] Ultra Haute Fréquences.

[2] Une dégradation qui peut prendre la forme d’une interruption totale du service, d’un gel ou une pixellisation de l’image et/ou d’un parasitage sonore.