Sport et audiovisuel

Saison 4 : Les Trophées du Sport Féminin

Les 4 Saisons du sport féminin 2016, se sont achevées par un quatrième et dernier temps destiné à valoriser et fêter le sport au féminin, lors d'une cérémonie qui a eu lieu le 14 décembre à la Maison du Sport.

Ont été remis à cette occasion, avec l'association Femix'Sports, les Trophées du sport féminin, visant à récompenser l'engagement d'actrices et d'acteurs dans le sport féminin.

 

Capture

 

Organisé par le Ministère des familles, de l'enfance et des droits des femmes, l'événement s'est articulé autour de 7 remises de prix, ponctuées d'animations. 

Quatre Trophées Fémix'Sports individuels ont été remis lors de cette soirée :

- Prix de l’Excellence Sportive : Ce prix récompense le parcours d'une sportive de haut niveau, tant pour ses résultats que son engagement personnel dans sa discipline.

- Prix de la Réussite Sportive et de la Reconversion : ce prix valorise, au delà des résultats, une sportive ayant su engager sa reconversion professionnelle en parallèle de sa carrière sportive et élaborer un véritable "projet de vie" conciliant vie personnelle, vie sportive et projet professionnel.

- Prix de l'Engagement Associatif dans le Sport : ce prix est dirigé vers les femmes bénévoles engagées, occupant un poste électif au sein d'une association sportive.

- Prix de l'Arbitrage Féminin : ce prix récompense les femmes arbitres au niveau national ou international.

 

Deux Trophées Fémix'Sports collectif récompensant une fédération sportive pour son plan de féminisation ont été également décernés. 

 

Enfin, un prix spécial "Sexisme, Pas Notre Genre !" a été remis par le Ministère des familles, de l'enfance et des droits des femmes. Inédit, ce prix s'inscrit dans le cadre du plan de mobilisation contre le sexisme, lancé par le Ministère le 8 septembre 2016, ayant pour objectif de rendre visible le sexisme qui se manifeste dans la vie quotidienne des femmes.

 

 

Voici le palmarès des Trophées Fémix'Sports 2016 :

 

 

1)      Prix de l’excellence sportive

Edith GUENNEC - FF d'Haltérophilie, 60 ans. Pratiquant la Force athlétique depuis 2010, E. Guennec est championne de France, championne d'Europe et championne du monde 2016, avec un record européen et un record du monde en soulevé de terre. Elle est également arbitre internationale.

 

 

2 autres nominées :

  • Anaïs QUEMENER – FF d’Athlétisme
  •  Moussou TOUNKARA - FF de Savate, Boxe Française et Disciplines Associées

 

2)      Prix de la réussite sportive et de la reconversion

Nodjialem MYARO – FF de Handball, 40 ans. Alors qu'elle était encore handballeuse professionnelle, N. Myaro débute un DEUG et une licence de psychologie en 1996 et 1998 ; elle obtient son DESS la même année que son titre de championne du monde en 2003. Guidée par un double projet dès 2005, elle est aujourd'hui psychologue de la petite enfance à temps plein pour la ville de Nice et pour le CREPS de Boulouris, mais également présidente de la Ligue Féminine de Handball et vice-présidente de la FFH.

2 autres nominées :

  • Charline DELAY – FF de Parachutisme
  •  Laura POMPORTES – FF de Squash

 

3)      Prix de l’engagement associatif

Sophie LEVIGOUROUX - FF de Handball, 55 ans. Après 20 ans de bénévolat dans le handball (1996-2016), S. Levigouroux est depuis 2004 vice-présidente de la Ligue de Bretagne en Handball, et présentera en 2017 sa candidature pour la présidence. Elle est également membre du comité de développement de la FFHB.

 

 

2 autres nominées :

Michèle MONSERAT – FF Triathlon

 Blandine LOYER – FF Française de Vol Libre 

 

4)      Prix de l’arbitrage féminin

Stéphanie FRAPPART - FF de Football, 32 ans. Ayant commencé à arbitrer des matchs depuis l'âge de 13 ans, en 1996, S. Frappart a une expérience de 20 ans dans l'arbitrage ; en mai 2014, elle devient la première femme à arbitrer des compétitions masculines dans le football professionnel. En janvier 2015, elle est promue dans la catégorie ELITE à l'UEFA et à la FIFA, et arbitre lors de la Coupe du monde féminine de football et lors des Jeux de Rio.

2 autres nominées :

  • Michèle DION – FF d’Etudes et de Sports sous Marins
  • Corinne STOFFEL – FF de Tennis de Table

 

5)      Prix du plan de féminisation : 2 fédérations lauréates

Fédération Française de Hockey sur gazon - Plan de féminisation FFH • Semaine du hockey féminin : la FFH s'est positionnée sur 5 axes majeurs, visant à développer la féminisation : développement de la pratique, accès aux responsabilités, sportives de haut niveau, arbitrage et encadrement technique. Les deux premiers axes ont été jugés prioritaires, l'objectif fixé étant d’amener le taux de licenciées à 30% en 2017 (contre 24% en 2014): plusieurs actions ont ainsi été mises en place depuis 2014, événements de promotion (semaine du hockey féminin), labellisation des clubs féminins, création d’une commission féminine nationale, magazine dédiée à la pratique féminine, aides spécifiques aux structures, séminaire sur le hockey féminin, etc.

 

 

Fédération Française de Handball - Plan de féminisation de la FFH  • La FFH fait de la place de ses dirigeantes une de ses priorités: en ce sens, l’Institut de la Formation et de l’Emploi de la FF Handball propose la formation « Réussir au féminin » en collaboration avec l’association Femix’Sports.  Les 5 priorités du plan de féminisation sont les suivantes:

 

 

  • Sensibiliser, informer et  accompagner les territoires
  • Favoriser l’accès des femmes à la prise de responsabilités
  • Consolider et développer la pratique
  • Concevoir des outils de communication adaptés
  • Contribuer à la réussite de l’Euro 2018

2 autres nominées :

  • Fédération Française de Rugby
  • UFOLEP

 

Prix spécial « Sexisme, pas notre genre ! » remis par la Ministre en charge des droits des femmes pour récompenser une initiative sportive qui lutte contre le sexisme

  • 1 initiative lauréate : « Toutes Sportives », de l’UFOLEP

L'Union Française des œuvres Laïques d’Education Physique (UFOLEP) est une fédération affinitaire et multisports, faisant partie du secteur sportif de la Ligue de l'enseignement.

L'UFOLEP s'implique de manière volontariste et déterminée dans la question de la féminisation des pratiques, de ses instances, pour l'égalité et la parité. Engagée depuis bientôt 10 ans dans une stratégie de féminisation fédérale, l'UFOLEP récolte aujourd'hui les fruits de son travail, même si le chemin reste long.

 

 

Axes de travail :

  • Mettre en place un travail de recherche en s'appuyant sur un travail de partenariat avec des universités et structures ressources ; le dernier travail réalisé est une recherche-action sur la question de la pratique sportive féminine au sein des ZUS et la publication d'un livre sur les questions de "sport, cités et genres"
  • Soutenir, accompagner et valoriser les activités sportives dites féminines
  • Accompagner et valoriser la féminisation des activités dites masculines
  • Qualifier le réseau en mettant en place : un plan de formation spécifique, en créant des outils pédagogiques, méthodologiques et de production (expositions, flyers, affiches), en élaborant et en déployant un plan de communication spécifique (communication systématique dans l'ensemble de la revue, création d'outils) s'inscrivant sur le long terme.

 

Coup de cœur du jury :

Fédération de Savate, Box Française et Disciplines Associées

Pour son engagement en faveur de la mixité et pour la qualité des candidatures individuelles présentées, un prix spécial "Coup de cœur" a été remis à la Fédération de Savate, Boxe Française et Disciplines Associées.

Dans la dynamique de la dernière olympiade, la pratique féminine en savate boxe française a atteint son niveau le plus haut sur la saison 2015-2016, avec 38,44% de licenciées féminines. Les instances dirigeantes ont défini en 2016 un objectif de parité totale au sein du comité directeur et du bureau.