La place des femmes dans les médias audiovisuels

Date de publication : mardi 19 mars 2013


Le nouveau groupe de travail « Droits des femmes », présidé par Sylvie Pierre-Brossolette, a proposé au Conseil plusieurs axes de travail pour favoriser une meilleure égalité homme-femme à l’antenne et dans le secteur audiovisuel.

Aménager le cadre juridique, étudier précisément la place des femmes à la télévision et à la radio, sensibiliser les opérateurs à la nécessaire participation de celles-ci aux émissions ainsi qu’aux images qu’ils véhiculent : telles sont les principales orientations que s’est donné, pour l’année 2013, le groupe de travail « Droits des femmes », créé le 29 janvier et dont Sylvie Pierre-Brossolette et Françoise Laborde sont respectivement présidente et vice-présidente.

Cette question n’est pas nouvelle pour le Conseil. La loi du 30 septembre 1986 prescrit, aux articles 1er et 15, le respect de la dignité de la personne humaine et l’interdiction de toute incitation à la haine ou à la violence, notamment pour des raisons de sexe. La loi du 31 mars 2006 a conféré au Conseil la mission de promouvoir la diversité de la société française dans les programmes, et la loi du 9 juillet 2010 a introduit des dispositions permettant aux associations de saisir le Conseil au sujet de violences ou de discriminations à l’encontre des femmes.

Douze interventions sur les programmes

En mars 2008, le Conseil a créé un Observatoire de la diversité, afin de suivre les efforts des télévisions et des radios dans ce domaine, et, le 10 novembre 2009, il a adopté une délibération visant à favoriser la représentation de cette diversité dans les programmes des principales chaînes. Le 7 décembre 2011, il a participé au colloque organisé par la Commission sur l’image des femmes dans les médias, présidée par Michèle Reiser, ancien membre du CSA. Un mois plus tard, il a remis à la Commission des lois de l’Assemblée nationale un rapport sur l’application des articles relatifs aux violences faites aux femmes, puis s’est associé à l’édition 2013 du Guide des expertes. Enfin, au sein des réseaux des instances de régulation francophones (REFRAM) et méditerranéennes (RIRM), il a élaboré des déclarations favorisant l’égalité homme-femme.

Dans son action de suivi des programmes, il est intervenu à douze reprises depuis l’an 2000 en raison de propos ou de comportements discriminatoires ou dégradants envers les femmes. En parallèle, l’Observatoire de la diversité a constamment souligné la sous-représentation de celles-ci à la télévision : 35 % des intervenants y sont des femmes, ce qui est bien en-deçà de leur place dans la société française (51,5 % de la population, au 1er janvier 2011). De plus, leur rôle est souvent secondaire, en dépit de leur présence notable dans les programmes d’information.

Ces initiatives n’ayant pas, pour le moment, porté tout le fruit que l’on pouvait en attendre, le Conseil a défini, à la fin du mois de février, de nouveaux axes de travail :

  • un suivi approfondi de l’image des femmes à l’antenne, afin de mieux lutter contre les stéréotypes et de promouvoir l’expertise féminine ;
  • une veille sur la place qui leur est accordée dans le secteur audiovisuel ;
  • des propositions d’évolution législative, consacrant spécifiquement les droits des femmes dans les missions du Conseil, et apportant sur ce point des précisions sur les missions des chaînes en général et du secteur public en particulier ;
  • une sensibilisation des opérateurs et des producteurs, en cas de nouvelles dispositions légales ou dans la perspective d’une recommandation sur ce thème ;
  • un meilleur respect de l’équilibre homme-femme dans les nominations qui relèvent de sa compétence.

Consultez également l'éditorial de Sylvie Pierre-Brossolette sur le sujet.

En savoir plus

Dates clés

  • 2006 - Loi du 31 mars 2006 dite « loi pour l'égalité des chances »

  • 2007 - Création par le Conseil d’un groupe de travail sur la diversité et d’un Observatoire de la diversité

  • 2009 - Loi du 5 mars 2009 relative à la communication audiovisuelle et au nouveau service public de la télévision

  • 11 mars 2008 - Création de l’Observatoire de la diversité dans les médias audiovisuels

  • 10 novembre 2009 - Délibération du Conseil fixant le cadre d’engagements annuels des diffuseurs