La diffusion de chansons d'expression française

Liens utiles

L’Observatoire de la musique 

La mise en place de l’Observatoire de la musique, qui dépend directement de la Cité de la musique, répond à une demande professionnelle visant à la création d’un système d’observation consacré à l’analyse de l’économie générale de la filière musicale, de ses ressources financières et commerciales, ainsi qu’à l’expertise et à l’évolution des conditions générales de ses systèmes de production, de diffusion et de commercialisation.

L’Observatoire est chargé, d’une part, de développer un outil de suivi statistique sur l’économie du secteur de la musique et notamment, la production phonographique (édition, promotion et distribution), la diffusion média (radio, télévision et nouveaux supports), le spectacle vivant (économie de la production et de la diffusion) et, d’autre part, de développer des échanges avec les milieux institutionnels et professionnels.

En liaison avec des organisations professionnelles, l’Observatoire de la musique travaille, depuis 2001, avec le concours de sociétés privées (centres de ressources et de mesures de marchés) à la réalisation de bilans annuels, à la mise en place d’indicateurs d’activité (système d’observation de la diversité musicale dans le paysage radiophonique) et au recensement des acteurs.

Le rapport Baptiste, du nom du président d’une commission créée à la demande du ministère de la culture et de la communication, a débouché sur la signature d’un accord interprofessionnel entre radiodiffuseurs, producteurs de phonogrammes et éditeurs de musique instituant un système d’observation de la diversité musicale dans le paysage radiophonique. Dans le prolongement de ce rapport, remis à la ministre de la culture et de la communication, le 27 février 2002, le ministère de la Culture et de la Communication, la SACEM et le Conseil supérieur de l’audiovisuel ont décidé de cofinancer la réalisation d’une étude annuelle portant sur l’analyse de la diversité musicale en radio.

Ce rapport sur la diversité musicale dans le paysage radiophonique, rédigé sous l’égide de l’Observatoire de la musique, est remis chaque année au ministre de la Culture et de la Communication et au président du CSA.

En savoir plus

Dates clés

  • 1er février 1994 - Vote, par l’Assemblée nationale, de l’amendement présenté par le sénateur Pelchat

  • 1er août 2000 - Adoption, par l’Assemblée nationale, de deux dispositions dérogatoires à la loi du 1er février 1994