L'équipement audiovisuel des foyers au 4e trimestre 2016 (TV) et pour l'année 2016 (radio)

Date de publication : mardi 18 avril 2017


Cet document synthétise, pour les foyers de métropole, les principales informations relatives, d’une part à l’équipement télévisuel au quatrième trimestre 2016, d’autre part à l’équipement en récepteurs radio pour l’année 2016. 

Le suivi de l’équipement télévisuel confirme que le téléviseur reste l’écran dominant, avec un taux de pénétration de  94 % au quatrième trimestre 2016, et il met en évidence que près de 57 % des foyers possèdent un téléviseur connecté à internet. Par ailleurs, le multi-équipement par foyer s’établit à 5,5 écrans permettant de consommer de la vidéo.

Le déploiement soutenu du haut débit et du très haut débit sur le territoire ainsi que l’évolution des modes de consommation des téléspectateurs ont stimulé le développement de la télévision par internet. En 2016, le taux de réception de la télévision sur le poste principal par ADSL/fibre a, pour la première fois, dépassé le taux de réception par l’antenne râteau. Mais, sur l’ensemble des téléviseurs du foyer, c’est la TNT qui demeure le premier mode de réception avec 54 % de pénétration. Près d’un tiers des foyers disposent d’au moins deux modes de réception, la combinaison la plus répandue associant l’hertzien et l’ADSL/fibre.

L’année 2016 a été marquée par la généralisation de la norme de compression MPEG-4, permettant aux foyers métropolitains de bénéficier d’un plus grand nombre de chaînes nationales et locales gratuites diffusées en qualité Haute Définition (HD). Les résultats de l’Observatoire indiquent la forte augmentation du taux de foyers équipés pour la réception TNT HD, à l’approche de la bascule du 5 avril, sous l’effet de la campagne de communication menée par les pouvoirs publics.

S’agissant de la radio, les résultats de l’Observatoire confirment le volume et la variété de l’équipement puisque 99,2 % des individus possèdent au moins un support permettant d’écouter la radio, avec une moyenne de 10,4 supports par individu.

Ces évolutions en matière d’équipement et de modes de réception sont intrinsèquement liées à la transformation des usages et de la consommation de la télévision et de la radio. Dans ce contexte de mutation du secteur audiovisuel, l’Observatoire demeure un outil de suivi fondamental. 

 

Télécharger le document ci-dessous.