Image des femmes dans la publicité télévisée : les décalages et stéréotypes persistent

Date de publication : mardi 31 octobre 2017


Le CSA a examiné plus de 2 000 spots publicitaires diffusés à la télévision ces derniers mois, en s’interrogeant sur la représentation des femmes qui s’y fait jour. Les chiffres qui en résultent, sans appel, révèlent la persistance des stéréotypes de genre.

« Les chiffres parlent parfois plus que les mots, souligne Sylvie Pierre-Brossolette, conseillère en charge du droit des femmes, dans l’avant-propos de l’étude : établir un diagnostic sur des critères précis et quantifiables permet de donner une réponse, base à un dialogue utile avec tous les acteurs concernés. C’est à cet exercice que s’est livré le Conseil, pour répondre à la nouvelle mission que lui a confiée le législateur le 27 janvier 2017. »

Les experts sont presque exclusivement des hommes

Quels que soient les rôles qu’ils tiennent dans les publicités télévisées, les hommes sont davantage mis en scène que les femmes (54 % vs. 46 %). Ce déséquilibre s’accentue fortement en ce qui concerne les rôles d’experts, occupés à 82% par des hommes.

La sexualisation concerne majoritairement les femmes

Les deux tiers des publicités présentant une sexualisation des personnages mettent en scène des femmes (67 % vs. 33 %). A cet égard, le secteur de l’habillement et de la parfumerie et celui de l’automobile sont ceux qui ont le plus souvent recours à une représentation sexualisée des femmes (53 % pour le premier et 16 % pour le second).

« L’objectif de cette photographie, dont certaines leçons sont frappantes, n’est pas de juger l’efficacité d’un message, ni sa dimension morale, précise encore Sylvie Pierre-Brossolette, mais de mettre à la disposition d’un dialogue constructif les éléments statistiques d’un constat. Les chiffres au service des mots. »

Vous pouvez consulter l'étude ci-dessous, et également la télécharger au format PDF (voir encadré "Ressources").