Études sur les stéréotypes féminins qui peuvent être véhiculés dans les séries de fiction, les émissions de divertissement et d’animation

Date de publication : jeudi 10 juillet 2014


© iQoncept - Fotolia.com

Le projet de loi pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes entend confier au Conseil supérieur de l’audiovisuel la mission de veiller à l’image des femmes dans les programmes audiovisuels, notamment en luttant contre les stéréotypes sexistes qui peuvent y apparaître.

Pour mener à bien cette mission, le CSA a souhaité, dans un premier temps, procéder à une étude objective des éventuels stéréotypes véhiculés dans certains programmes audiovisuels.

 

Objectifs de l’étude

L’objet de cette analyse est d’identifier la présence, ou non, de stéréotypes sexistes afin d’attirer l’attention de tous les acteurs de l’audiovisuel (éditeurs, producteurs mais aussi spectateurs) sur ce sujet.

Il ne s’agit en aucun cas pour le CSA de limiter la liberté de création des auteurs.

Mais il est apparu nécessaire au CSA de disposer d’éléments quantitatifs concrets permettant d’évaluer l’évolution de l’image des femmes dans les programmes.

À ce stade, le CSA fait le pari qu’une vision objective des stéréotypes parfois véhiculés dans les programmes audiovisuels participera à la prise de conscience de la nécessité de lutter contre ceux-ci dans l’esprit voulu par le législateur.

 

Méthodologie de l’étude

L’étude relative aux stéréotypes dans les programmes audiovisuels a porté sur les trois genres suivants :

  • la fiction audiovisuelle (séries), qui occupe une place privilégiée dans les grilles de programme des chaînes et arrive en tête s’agissant de la consommation de programmes ;
  • les émissions de divertissement, qui sont des programmes à forts potentiels d’audience et dont les personnes mises en scène sont susceptibles d’acquérir rapidement une forte notoriété et de constituer ainsi des modèles pour les plus jeunes ;
  • l’animation, qui appelle une vigilance particulière s’agissant des stéréotypes qu’ils sont susceptibles de véhiculer auprès des plus jeunes téléspectateurs.

L’ensemble de ces études a porté sur les programmes appartenant à ces genres, diffusés entre le 1er janvier et le 15 mai 2014, et ayant réalisé les meilleures audiences. Le détail des programmes visionnés et analysés est détaillé dans chacune des trois études.

L’analyse des programmes choisis a été effectuée par les équipes du CSA, sur la base de critères inspirés par les travaux en cours menés par le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes. La liste de ces critères est proposée en annexe de chaque étude.

Ces études ont été adoptées par le Collège plénier du CSA les 25 juin et 2 juillet 2014.