Le sport féminin à la télévision

Date de publication : mardi 19 mars 2013


Le CSA a engagé une réflexion sur la place du sport féminin à la télévision, à partir de données observées sur une période de quatre semaines. Les compétitions sportives féminines ont représenté 7 % du volume horaire des retransmissions.

La présence du sport féminin à la télévision constitue un sujet de réflexion pour les pouvoirs publics depuis le début des années 2000. Toutefois, celle-ci ne s’appuyait pas jusqu’à présent sur des données statistiques précises. Le Conseil a donc engagé, au sein de la mission « Sport » présidée alors par Rachid Arhab, un travail d'analyse visant à évaluer la place du sport féminin à la télévision au sein de l'offre de retransmissions de compétitions, et l'attractivité du sport féminin à travers l'audience de ces retransmissions.

Ces éléments constituent une première étape dans la collecte d'un ensemble de données destinées à mesurer de façon objective la représentation du sport féminin à la télévision, en tenant compte de l'offre de compétitions disponibles, de la structuration du marché des droits de diffusion télévisuelle et des attentes du public. Ils doivent donc être considérés comme des ordres de grandeur fondés sur des périodes, des échantillons de chaînes, de programmes et de compétitions limités.

Football, tennis, handball

La première phase de l’étude a mesuré, sur une période de référence, le volume horaire brut de retransmissions de compétitions sportives disputées par des athlètes féminines, sur un échantillon de chaînes généralistes et thématiques, gratuites et payantes.

Sur près de 2 500 heures de retransmissions de compétitions diffusées du 8 septembre au 12 octobre 2012 sur un échantillon de douze chaînes, les éléments suivants ont été relevés :
- le volume horaire de diffusion de compétitions féminines s'est établi à 148 heures, soit 7 % du volume global de retransmissions sportives. 7 heures ont été proposées par une chaîne gratuite (Direct 8) et constituent 24 % de l'offre de retransmissions sportives des chaînes gratuites (sur un total de 29 heures) ;
- Eurosport est la chaîne qui a offert le plus de retransmissions de compétitions féminines, avec 82 heures (28 heures pour la deuxième chaîne, Ma Chaîne Sport) ;
- les disciplines les plus diffusées ont été le football et le tennis, avec chacune 99 heures. Le handball occupe la troisième place (12 heures).

La deuxième phase a consisté en une analyse comparée de la couverture des compétitions masculines et féminines. Sur l'ensemble des compétitions recensées, on observe un rapport de 1 à 4,5 entre l'exposition de compétitions masculines et de compétitions féminines. 25 % des compétitions féminines ont donné lieu à une couverture télévisée sur les 18 chaînes observées, contre 40 % des compétitions masculines organisées pendant la même période.

Un cercle vertueux

Les audiences des épreuves féminines des grands événements, tels que les Jeux olympiques ou le tournoi de Roland-Garros, participent au succès de ces compétitions en réunissant un nombre de téléspectateurs très supérieur à l’audience moyenne des chaînes qui les diffusent. L'exemple du football féminin, passé en moins de deux ans d'une faible exposition au statut du programme ayant recueilli la plus forte audience sur les nouvelles chaînes de la TNT gratuite, démontre l'existence d'un cercle vertueux lorsque les performances des sportives françaises sont au plus haut niveau.

Le Conseil va poursuivre ce travail selon plusieurs axes, dans le cadre de la mission « Sport » désormais présidée par Christine Kelly :

  • la répartition des volumes horaires d'exposition des épreuves masculines et féminines au sein de la couverture de compétitions mixtes (Jeux olympiques, championnats du monde d'athlétisme, etc.) ;
  • la représentation du sport féminin dans les magazines d'information sportive des chaînes gratuites ;
  • l'exposition du sport féminin dans les journaux d'information ;
  • la structure de l’auditoire des programmes sportifs.