Le CSA rencontre ses homologues anglais et allemand

Date de publication : vendredi 08 septembre 2017


Les régulateurs de l’audiovisuel britannique (Ofcom), allemand (DLM) et français (CSA) se retrouvent à Londres vendredi 8 septembre 2017 pour leur traditionnelle réunion tripartite. Cette année, leurs échanges font une large place à la question de la transformation du rôle des régulateurs dans un environnement dans lequel les contenus audiovisuels sur internet prennent une place croissante.

Le CSA à l’heure britannique

photo de Londres

Le temps d’une journée, vendredi 8 septembre 2017, les équipes du CSA passent outre-Manche. Cinq ateliers permettent aux trois délégations d’aborder quelques-uns des principaux défis que pose internet aux régulateurs, notamment son impact sur le périmètre et la mise en œuvre de la régulation et la manière de continuer à garantir  la pluralité des médias et la protection des publics. Les discussions abordent des sujets très concrets tels que la délivrance des autorisations ou l’utilisation des algorithmes.

 

Réunion tripartite des régulateurs anglais, allemand et français à Londres

Des échanges sur le développement de la diffusion numérique et sur les enjeux de la révision en cours de la directive sur les Services de médias audiovisuels et ses implications pour l’ERGA sont également à l’ordre du jour. (ci-contre, de g à d, Julien Mourlon, Maria Donde, Jeremy Olivier, Oli Bird, Peter Matzneller, Kevin Bakhurst, Tony Close, Tobias Schmid, Frédéric Bokobza, Julie Mamou, Christophe Cousin, Philip Pamme, Martine Coquet, Matthias Försterling)

Britanniques, Allemands et Français ont initié ces réunions tripartites en 1996. Elles offrent aux différents services concernés la possibilité de partager leurs bonnes pratiques et de passer en revue les enjeux européens.

Position du Conseil supérieur de l’audiovisuel sur la révision de la directive « Services de médias audiovisuels »