Présentation du livre d’un animateur de la chaîne dans l'émission "Danse avec les stars, la suite" : TF1 mise en demeure

Date de publication : lundi 30 avril 2018
Assemblée plénière du 8 mars 2018

Le CSA a été saisi au sujet d’une séquence intitulée avec "Qui veut gagner le nouveau livre de Jean-Pierre Foucault" et diffusée dans l’émission Danse avec les stars, la suite diffusée le 11 novembre 2017.

 

Plusieurs questions ont été posées aux membres du jury sur les Solex durant cette séquence spécialement organisée pour présenter le livre récemment paru de l’animateur qui porte précisément sur ce thème.

 

Conformément aux dispositions de l’article 9 du décret du 27 mars 1992 relatif à la publicité, au parrainage, et au téléachat « la publicité clandestine est interdite. Pour l'application duprésent décret, constitue une publicité clandestine la présentation verbale ou visuelle demarchandises, de services, du nom, de la marque ou des activités d'un producteur demarchandises ou d'un prestataire de services dans des programmes, lorsque cetteprésentation est faite dans un but publicitaire ».

 

Le CSA a relevé le caractère délibéré de la séquence qui n’a pas de lien direct avec l’émission ainsi que la visualisation appuyée du produit. L’exposition dont a bénéficié le livre de l’animateur traduisait une complaisance à son égard. De tels faits  ont été regardés comme constitutifs d'un manquement à l'interdiction de la publicité clandestine.

 

Le CSA a donc mis en demeure la chaîne contre le renouvellement d’un tel manquement.

Le CSA a été saisi au sujet d’une séquence intitulée avec "Qui veut gagner le nouveau livre de Jean-Pierre Foucault" et diffusée dans l’émission Danse avec les stars, la suite diffusée le 11 novembre 2017.

 

Plusieurs questions ont été posées aux membres du jury sur les Solex durant cette séquence spécialement organisée pour présenter le livre récemment paru de l’animateur qui porte précisément sur ce thème.

 

Conformément aux dispositions de l’article 9 du décret du 27 mars 1992 relatif à la publicité, au parrainage, et au téléachat « la publicité clandestine est interdite. Pour l'application duprésent décret, constitue une publicité clandestine la présentation verbale ou visuelle demarchandises, de services, du nom, de la marque ou des activités d'un producteur demarchandises ou d'un prestataire de services dans des programmes, lorsque cetteprésentation est faite dans un but publicitaire ».

 

Le CSA a relevé le caractère délibéré de la séquence qui n’a pas de lien direct avec l’émission ainsi que la visualisation appuyée du produit. L’exposition dont a bénéficié le livre de l’animateur traduisait une complaisance à son égard. De tels faits  ont été regardés comme constitutifs d'un manquement à l'interdiction de la publicité clandestine.

 

Le CSA a donc mis en demeure la chaîne contre le renouvellement d’un tel manquement.