Plaisanterie sur l’affaire Grégory dans l’émission "Salut les terriens" : réponse aux plaignants

Date de publication : lundi 31 juillet 2017
Assemblée plénière du 19 juillet 2017

Le CSA a été saisi à la suite de la diffusion sur C8, le 24 juin 2017 dans l’émission Salut les terriens, de propos tenus par un humoriste dans le cadre de la chronique « Guillon 2017 ». Les plaignants regrettaient qu’une plaisanterie ait été effectuée au sujet de l’assassinat d’un enfant intervenu en 1984. 

Après examen de la séquence litigieuse, le Conseil a relevé que la chronique au cours de laquelle les propos ont été tenus était clairement identifiée comme relevant du divertissement et que son caractère humoristique découlait logiquement de sa présentation par l’animateur ainsi que des prestations réalisées par l’humoriste. Par ailleurs, il est de jurisprudence constante que l’humoriste est présumé détourner la réalité afin de porter un regard décalé et satirique, usant nécessairement d’une plus grande liberté de ton.

Il est ressorti de l’ensemble de ces éléments que le caractère divertissant et humoristique de cette séquence devait prévaloir, quand bien même son contenu pouvait s’avérer choquant. 

Dans ces conditions, le CSA n’a pas relevé de manquement de la chaîne à ses obligations en matière de respect des droits et libertés.