Émission "Mille et une vies" consacrée à la gestation pour autrui : réponse aux plaignants

Date de publication : lundi 31 juillet 2017
Assemblée plénière du 7 juin 2017

Le CSA a été saisi au sujet de la diffusion, le 9 février 2017 sur la chaîne France 2, de l’émission Mille et une vies dont le thème était : « Mères porteuses : la fin d'un tabou ? ».

Après examen de l’émission litigieuse, le Conseil a rappelé que, si la pratique de la gestation pour autrui est interdite en France, la liberté éditoriale permet à un éditeur de service d’y consacrer un programme sous réserve de respecter ses obligations notamment en matière de respect des droits et libertés. 

Le Conseil a constaté que le caractère illégal de la gestation pour autrui en France avait été régulièrement rappelé par le présentateur de l’émission mais également par ses invités. Il a par ailleurs relevé que l’expression des différents points de vue avait pu être assurée par les participants de cette émission qui ont fait état des arguments, critiques ou questionnements des personnes opposées à la gestation pour autrui. 

Dans ces conditions, le CSA n’a pas relevé de manquement de France Télévisions à ses obligations en matière de respect des droits et libertés.