Olivier Schrameck au colloque En avant toutes : "Régulation et service public ont un rôle décisif à jouer pour la promotion de l’image de la femme"

Date de publication : lundi 08 juillet 2013

Introduction

Monsieur le Président,
Madame la Présidente, chère Michèle Cotta,
Chères collègues, chère Sylvie, chère Mémona,
Mesdames, Messieurs,

Je remercie Rémy Pflimlin de m’avoir invité à ouvrir ce colloque et d’associer le Conseil supérieur de l’audiovisuel à vos travaux sur cet enjeu majeur que sont les droits des femmes.

Je suis d’autant plus sensible à cette invitation qu’elle me conduit à m’exprimer quelques minutes avant la marraine de cette journée, Michèle Cotta, qui est pour nous l’incarnation féminine de la liberté de communication.

Chère Michèle, vous avez comme Rémy Pflimlin, été présidente d’un grand opérateur du secteur public de l’audiovisuel et, est-il besoin de rappeler, que vous avez présidé à la naissance de la régulation des médias.

Régulation et service public ont un rôle décisif à jouer pour la promotion de l’image de la femme dans les médias et donc dans notre société, pour la défense résolue de l’égale valeur de ses droits à l’égalité, au respect et à la dignité.

La télévision n’est pas qu’un miroir de la société ; par l’image qu’elle projette, elle forge son avenir.

Je relève avec attention les engagements exposés à l’instant par le Président Pflimlin qui visent à l’exemplarité du service public en la matière en tant qu’éditeur de programmes mais également en tant qu’employeur. J’insisterai tout particulièrement ici sur l’objectif d’une proportion de 30 % de femmes expertes invitées sur les plateaux des journaux télévisés et des magazines culturels ou d’information. Je crois qu’il était indispensable de se fixer un tel cap dans le délai bref d’une année, pour remédier sans plus attendre à une forme injustifiable de sous-représentation des femmes.

Vous connaissez par ailleurs, Monsieur le Président, notre préoccupation que les femmes puissent accomplir leur parcours professionnel, y compris au plus haut niveau, dans des conditions égales à celles des hommes. Ce n’est pas l’œuvre d’un jour mais nous comptons sur votre détermination et votre fermeté, que cette journée a pour vocation d’illustrer.

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a naturellement pour sa part des missions toutes particulières qu’il juge essentielles. Il a d'ailleurs, comme vous le savez, obtenu le label "Diversité".

Olivier Schrameck au colloque En avant toutes : "Régulation et service public ont un rôle décisif à jouer pour la promotion de l’image de la femme"