Élections européennes : le CSA conclut à un respect global du pluralisme dans les médias audiovisuels

Communiqué du mercredi 28 mai 2014

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a examiné, au cours de sa séance plénière du 28 mai 2014, pour l’ensemble des 6 semaines qui ont précédé le scrutin, les temps de parole relatifs aux élections européennes relevés dans les émissions de radios et de télévisions.

Le Conseil a observé que les chaînes de télévision et de radio ont dans l’ensemble respecté le principe d’équité et permis l’expression de plus de trente partis et groupements politiques.

Il constate que ses interventions successives ont permis de remédier dans une large mesure aux déséquilibres précédemment relevés dans la répartition des temps de parole.

Le Conseil note avec satisfaction que France 2 et France 3 national ont largement ouvert leurs antennes au traitement de la campagne électorale dans la diversité des candidats. Il souligne que BFM TV, i>télé, LCI, France Inter et RMC ont consacré une couverture importante à la campagne électorale et à l’expression des partis et groupements politiques.

Il regrette cependant que TF1 et M6 n’aient pas considéré devoir accorder une exposition significative à cette actualité électorale.Il observe le caractère inégal du traitement de la campagne électorale sur les réseaux locaux France 3 Régions, Outre-mer 1ère et France Bleu : si de nombreuses stations régionales du service public ont largement ouvert leurs antennes aux formations en compétition, plusieurs les ont insuffisamment exposées.

Le Conseil rendra public prochainement son rapport sur la campagne en vue des élections européennes dans les médias audiovisuels, dans lequel il formulera des propositions visant à mieux garantir encore le pluralisme politique.

Consultez les tableaux de relevés de temps de parole

 

Contacts presse : Laëtitia Bréchemier / Lucile Mahé des Portes
01 40 58 36 29 - service.communication@csa.fr

En savoir plus